preloader image of the website

Foire au questions :
nous répondons à vos questions

1. Comment fonctionne une ferme agri-solaire ?

Samsolar développe des fermes agri-solaires sur le territoire français, on parle également d’agrivoltaïsme. Mais qu’est-ce que l’agrivoltaïsme ?

Il s’agit de projets solaires conjuguant production agricole et production d’énergie solaire. L’ADEME (L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a proposé la définition suivante :

« Notion de synergie entre production agricole et production photovoltaïque sur une même surface de parcelle. L’installation photovoltaïque doit ainsi apporter un service en réponse à une problématique agricole. »

Des fermes photovoltaïques sur mesure

Élevage (ovin, bovin, volailles, etc.), culture (pois, blé, maïs, chanvre, colza, etc.) ou encore polyculture-élevage, toutes les exploitations sont éligibles à l’installation d’une ferme agri-solaire. Ensemble, nous construisons des solutions adaptées à chaque situation agricole et veillons à la synergie entre les activités. L’implantation photovoltaïque est étudiée et pensée avec l’exploitant agricole afin de ne pas gêner le fonctionnement habituel de la ferme et de permettre le passage des engins agricoles sur les parcelles concernées par le projet solaire.

Cela permet à l’exploitant de :

  • Bénéficier d’un accompagnement dans les mutations de son exploitation ;
  • S’assurer d’un revenu complémentaire ;
  • Participer à la production d’énergie verte sur le territoire et ainsi participer à la transition énergétique ;
  • Assurer une meilleure transmissibilité de son exploitation ;
En parallèle du projet agricole, une étude complète est menée afin de de s’assurer de la faisabilité du projet.

2. Comment les panneaux solaires sont-ils recyclés ?

Le recyclage des panneaux solaires est pris en charge par l’éco-organisme Soren (anciennement PV CYCLE France), spécialisé dans la gestion des déchets liés à l’industrie photovoltaïque.

Samsolar travaille avec plusieurs fournisseurs, tous adhérents de Soren, qui reversent l’éco-participation à l’éco-organisme.

Recyclage des panneaux solaires en fin de vie

La durée de fonctionnement des panneaux solaires est estimée à au moins une vingtaine d’année (25-30 ans), même si l’installation peut produire de l’énergie pendant plus de 40 ans. Passé un certain stade, les panneaux ne fonctionnent plus qu’à 80% de leur capacité.

La filière de recyclage des panneaux s’est nettement développée ces dernières années en France, avec de nombreux sites de traitement en France. Ils permettent notamment d’atteindre un taux moyen de valorisation de 94% pour un module photovoltaïque à base de silicium cristallin et avec un cadre en aluminium.

L’objectif des opérations de traitement consiste à séparer les différentes fractions de matériaux composant les panneaux photovoltaïques, afin de les réinjecter dans le circuit productif, et constituer une véritable économie circulaire. Voici la composition d’un panneau solaire photovoltaïque :

  • verre (environ 70%) : le verre est recyclable à l’infini ;
  • plastique (environ 10%) : le plastique est transformé en granules ou revalorisé pour produire de l’énergie ;
  • cadre en aluminium (environ 10%) : l’aluminium est envoyé chez un affineur de métaux afin d’être refondu puis réutilisé ;
  • cellules en silicium (environ 5%) : le silicium doit être traité et peut être recyclé jusqu’à 4 fois ;
  • conducteurs en cuivre et/ou argent (environ 2%) : ces matériaux doivent être traité par un affineur de métaux avant d’être réutilisés.

Soren s’engage à collecter la totalité des panneaux photovoltaïques usagés, sans frais pour les détenteurs, partout en métropole et en outre-mer. Pour cela, il suffit de contacter l’éco-organisme qui se charge de l’enlèvement des panneaux directement sur site, les modules étant préalablement démantelés par Samsolar. Soren achemine ensuite les panneaux photovoltaïques usagés dans les centres de traitement dédiés.

3. Quel entretien des panneaux solaires ?

Samsolar est en charge de la maintenance des centrales photovoltaïques qu’elle installe. Afin de garantir le bon fonctionnement et maintenir la performance des panneaux solaires, nous suivons en temps réel la production des installations, nous assurons le nettoyage des panneaux solaires (retirer les poussières et particules fines des cellules).

Un contrôle régulier des installations est également nécessaire afin de vérifier le bon fonctionnement technique de la centrale solaire (onduleur, coffrets, etc.). Samsolar garantit ainsi la pérennité de votre installation solaire pendant toute la durée de son exploitation.

4. Comment sont calculées les tonnes de CO2 économisées ?

Pour calculer le nombre de tonnes de CO2 économisées nous nous appuyons sur la quantité de CO2 émise par 1 kWh d’électricité en France. Produire 1 kWh émet environ 50 grammes de CO2 en France (moyenne émise par le mix énergétique français de 2012 à 2020 – Source RTE).

Considérant que la production d’énergie électrique via le photovoltaïque n’émet pas de CO2, les émissions évitées s’élèvent donc à 50 gCO2/kWh.

* Cela dit, nous ne prenons pas en compte les gaz à effet de serre (GES) émis par le projet, de sa construction à son démantèlement (fabrication des modules, transport des matériaux). Ces émissions représentent environ 1/3 des économies réalisées sur 30 ans.

Sources :

1. Comment se déroule la collaboration avec Samsolar ?

Le développement d’un projet solaire comporte différentes phases menant à la construction de la centrale ou ferme solaire.

Une fois les pré-analyses des différentes contraintes menées, et dans le cas où elles ne présentent pas un frein à l’avancement du projet, une promesse de bail est établie. Celle-ci a une durée de validité de 7 ans. Elle peut être prorogée une fois pour une durée d’un an.

Une fois la promesse de bail signée, Samsolar peut alors réaliser les études et démarches administratives en vue de construire la centrale photovoltaïque.

En savoir plus sur le déroulé d’un projet solaire

Quelle est la durée d’un bail ?

Le bail est d’une durée de 30 ans. Le bail emphytéotique qui sera signé en cas de levée d’option aura une durée initiale de 30 ans à compter de sa prise d’effet, renouvelables 3 fois pour des périodes successives de 10 ans.

Le loyer sera versé annuellement, pendant toute la période d’exploitation de la centrale photovoltaïque, sera déterminé en fonction du nombre d’hectares pris à bail. Une indemnisation sera également versée annuellement à l’exploitant s’il est différent du propriétaire.

Que se passe-t-il à la fin du bail ?

Une fois l’exploitation de l’installation photovoltaïque arrivant à terme, Samsolar est tenue de procéder à son démantèlement et à la remise en état du site.  Pour cela, les fondations sont entièrement démontées. Une collecte puis le recyclage des panneaux solaires sont mises en place avec l’aide de l’éco-organisme Soren.

2. Quel est le déroulé d’un projet photovoltaïque ?

L’engagement du développement d’un projet solaire s’amorce après la signature d’une promesse de bail.

Les premières démarches sont ensuite initiées au sein de notre société. Cela consiste à délimiter la zone du futur projet et ses caractéristiques et à affiner les besoins de l’exploitation agricole.

Afin de réaliser un projet solaire, nous faisons des demandes de servitudes (contraintes), nous travaillons avec des bureaux d’études externes (pour les études paysage & environnementale, l’étude d’impact, l’étude agricole préalable, etc.). Des points de concertation avec les institutions locales sont également nécessaires durant toute la durée du projet.

La configuration de la centrale est réalisée en interne et permet d’obtenir le dimensionnement de la centrale photovoltaïque.

Une fois que toutes les études ont été finalisées, que le dossier est complet, Samsolar peut déposer une demande de permis de construire. Cette phase sera alors suivie d’une période d’instruction qui aboutira ou non sur l’obtention du permis de construire.

Samsolar - Frise développement

3. Comment savoir si je suis éligible à l’installation d’une centrale solaire ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour la réalisation d’un projet solaire :

  • La superficie du terrain : nombre d’hectares en propriété et en exploitation
  • La localisation du terrain
  • Le type de projet solaire souhaité : hangar agricole photovoltaïque, implantation de panneaux solaire sur une parcelle agricole, etc.

4. Comment fonctionne une centrale solaire ?

L’énergie solaire est une source d’énergie renouvelable. Vous en avez peut-être déjà aperçu des installations photovoltaïques sur des hangars ou même dans des champs. Mais comment les panneaux solaires produisent-ils de l’électricité ?

 

Samsolar - Fonctionnement d'une centrale solaire
Qu’est-ce que l’énergie solaire ?

  1.   Les panneaux captent les rayonnements du soleil et les convertissent en énergie électrique
  2.   L’onduleur transforme le courant continu en courant alternatif
  3.   Le transformateur élève la tension électrique afin de la rendre compatible avec la tension du réseau national
  4.   L’électricité est alors injectée sur le réseau national qui nous permet chaque jour d’utiliser de l’électricité !

La capacité de production d’une centrale solaire est mesurée en kilowatt-crête (kWc) et correspond à la puissance maximale de celle-ci. On mesure la puissance électrique en wattheure, elle permet de mesurer la quantité d’énergie produite par les panneaux photovoltaïques.

1. Pourquoi développer l’énergie solaire en France ?

La production d’électricité solaire photovoltaïque permet de répondre aux besoins de développement des énergies renouvelables et de favoriser la transition énergétique. Mis à part la fabrication et le transport des matériaux, une fois installés, les panneaux photovoltaïques ne rejettent pas de CO2 et fonctionnent grâce à l’énergie émanant du soleil. De plus, la plupart des matériaux composant les panneaux sont recyclables.

Le développement du solaire permet également de réduire la dépendance énergétique de la France. Depuis 2019, la filière photovoltaïque connaît un nouvel essor émanant d’une volonté affichée de l’État français (PPE 2019-2028) d’augmenter le recours aux énergies renouvelables dans la consommation électrique des ménages. L’objectif fixé par les accords de Paris étant d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Début 2022, RTE a également réalisé une simulation de la consommation électrique en France en 2050 estimée à 645 TWh, considérée comme valeur de référence. Afin de répondre à ce besoin, plusieurs scénarios ont été envisagés :

• 100% d’énergies renouvelables (ENR)
• Répartition diffuse avec un développement très important des ENR, en grande partie porté par la filière photovoltaïque
• ENR grands parcs : développement très important de toutes les filières renouvelables
• ENR + nouveau nucléaire 1
• ENR + nouveau nucléaire 2
• ENR + nouveau nucléaire 3

Dans ces différents scénarios, la capacité installée d’énergie solaire en 2050 est comprise entre 70 GW et 208 GW. Fin 2021, la puissance du parc solaire photovoltaïque en France était d’environ 11 GW. La production d’énergie solaire est donc, déjà aujourd’hui, un élément majeur pour atteindre ces objectifs.

2. Quel lexique autour d’un projet photovoltaïque ?

Découvrez quelques définitions importantes liées développement d’un projet photovoltaïque.

A

  • ADEME : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie
  • AFNOR : Association française de normalisation
  • Agri-solaire : l’agriculture couplée à la production d’électricité solaire
  • AQPV : Alliance Qualité Photovoltaïques (label)
  • AVD : Agri-Voltaïsme Dynamique

C

  • Cellule photovoltaïque : les cellules sont des composants semi-conducteurs fabriqués à partir du silicium. Un panneau photovoltaïque est composé de plusieurs cellules qui transforment l’énergie solaire en courant électrique.
  • Centrale solaire : installation de panneaux photovoltaïques produisant de l’électricité au sol, sur une toiture ou tout autre lieu.
  • CDPENAF : Commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers
  • CRE : Commission de Régulation de l’Énergie

D

  • DDT : Direction départementale des territoires
  • DREAL : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement

E

  • Énergie renouvelable : toute énergie qui est produite à l’aide de ressources inépuisables telles que l’eau, le soleil, le vent, etc.
  • EPA : Étude préalable agricole
  • ERN : État des risques naturels
  • Étude de faisabilité : étude permettant de déterminer la faisabilité d’un projet photovoltaïque

F

  • Ferme solaire : exploitation agricole où cohabitent en synergie la production agricole et la production d’énergie solaire via l’installation de panneaux photovoltaïques.

K

  • Kilowatt-crête (kWc) : permet d’évaluer la puissance maximale qu’un panneau solaire pourra produire.
  • Kilowatt-heure (kWh) : permet d’évaluer la quantité d’énergie produite/consommée. C’est l’unité de mesure traditionnelle utilisée sur vos factures d’énergie ou encore qui est indiquée sur vos appareils électriques.

N

  • Natura 2000 : réseau Natura 2000 est composé d’un ensemble de sites naturels, terrestres et marins visant à protéger les espèces et habitats sur le long terme

P

  • PAC : Porter à connaissance
  • PDB : promesse de bail
  • PLU : Plan local d’urbanisme
  • PLUI : Plan local d’urbanisme intercommunal
  • PNR : Parcs naturels régionaux
  • PNN : Parcs naturels nationaux
  • POS : Plan d’occupation des sols
  • PPRI : plan de prévention des risques naturels d’inondation
  • PPRT : plan de prévention des risques technologiques
  • PTF : procédure de raccordement

R

  • Raccordement : action de relier les panneaux solaires au réseau électrique national
  • RNU : Règlement Nationale de l’Urbanisme
  • RTE : Réseau de Transport d’Électricité

S

  • SCoT : Schéma de cohérence territoriale
  • SOREN : éco-organisme en charge du recyclage des structures photovoltaïques en France

U

  • UDAP : Unités départementales de l’architecture et du patrimoine

Z

  • ZNIEFF : Zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique