preloader image of the website

Ils nous ont fait confiance

« J’aimerais me dégager un peu plus de temps »

Christophe Crespy – Éleveur ovin (81)

« Mon grand-père et ma grand-mère maternel ont acheté la ferme dans les années 50. Ils ont commencé avec des céréales, puis ils ont créé un atelier d’engraissement bovin. Il y avait une petite dizaine de bêtes au début, 30 lorsqu’ils ont arrêté. Ils n’ont jamais cessé d’améliorer leur outil de travail et ont travaillé dur toute leur vie.

La ferme a ensuite été reprise par mon oncle entre 1988 et 1995. En 1995, s’est posée la question de la reprise de l’exploitation, j’avais 15 ans. Ma mère s’est arrêtée de travailler et a repris la ferme en transition : je lui avais toujours dit que je voulais être paysan.

J’ai pu donc reprendre l’activité en décembre 2002, à l’âge de 22 ans. J’ai commencé en céréales, à cette époque j’étais double-actif. Petit à petit, j’ai souhaité m’installer définitivement sur la ferme sans avoir des investissements trop lourds, j’ai donc commencé à engraisser des agneaux. Il y a 2 ans, j’ai débuté l’élevage de brebis en label rouge. L’engraissement c’est le côté sécurité, la production en label apporte de la satisfaction personnelle, avec une maîtrise de A à Z.

Aujourd’hui, le projet agri-solaire en collaboration avec Samsolar me permettra de développer mon troupeau en pâturage tournant dynamique : l’avantage c’est que je ne prends pas tous les risques et qu’une solution d’élevage est amenée par Samsolar. C’est un travail d’équipe ! On a toujours été dans le dialogue et l’écoute, ce qui nous a permis de bien avancer sur le projet agrivoltaïque.

Je souhaite consolider ce que l’on a fait, continuer une démarche de qualité. J’ai aussi un objectif un peu fou : j’aimerais me dégager un peu plus de temps et prendre un peu de main d’œuvre. On parle du bien-être animal, il y aussi le bien-être mental de l’éleveur. Mes parents m’aident, mon père a 69, ma mère a 62 ans, ils vont lever le pied. Mon père m’a dit qu’il souhaitait faire une campagne de plus puis qu’il souhaitait ensuite profiter de sa retraite. L’indemnité versée par Samsolar pourra donc servir à financer un mi-temps salarié sur l’exploitation. »

Samsolar - Témoignage Christophe Crespy

Avec Samsolar

Construisez un projet solaire sur mesure

Samsolar - Témoignages client

« L’installation du hangar photovoltaïque a facilité une grande partie de mon travail »

Damien Deffaysse – Éleveur de volailles (26)

« Je suis installé depuis août 2015, j’ai toujours été plongé dans le domaine agricole, mon père étant agriculteur.

Aujourd’hui, j’ai 30 000 poulettes prêtes à pondre, trois bâtiments de 400m2 pour du poulet Label Rouge viande. Je travaille aussi avec les centres équestres et leur fournis des bottes rondes. Tout ce qui bottes carrées c’est pour de la revente pour l’élevage bovin (luzerne et paille).

Je possède 4 hangars, dont 1 hangar photovoltaïque de 600 m2 construit par la société Samsolar en 2020. Je n’ai pas eu d’emprunt à faire, le terrassement ne m’a rien coûté, si ce n’est le bardage. Le hangar est arrivé au bon moment car c’est à cette période que j’ai commencé à élargir mon activité et développé le commerce du foin. J’avais donc un fort besoin de stockage pour les ballots. Le hangar photovoltaïque m’a permis de déstocker mes hangars existants pour y entreposer le foin et de stocker mon matériel agricole. Tout est à l’abris et le matériel vieilli moins vite. Je n’ai pas le souci de me dire « s’il y a un orage, il faut que je protège mon matériel. Cela m’a facilité une grande partie de mon travail, notamment lorsque je dois pailler les poulettes et qu’il pleut. Je suis plus serein car je ne risque pas de mouiller les bottes. »